Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

     Oraison funèbre du parc des Bruneaux

  DSCN0664.JPG

 En ces périodes hivernales où virus et bactéries s’en donnent à cœur joie, il semble que nos amis les arbres ne soient pas épargnés. Heureusement que pour nous, humains, les traitements ne sont pas aussi radicaux, sinon la population appelouse serait vite décimée et de ce fait, les aides de l’état si chères à nos élus seraient rapidement réduites à peau de chagrin !!!

 Et oui, les arbres sont  « intraitables » et l’euthanasie est le seul remède selon les spécialistes en la matière. Qui aurait pu croire qu’en profitant de ces délicieux ombrages bruissant de chants d’oiseaux nous risquions notre vie ? …Qui aurait pu penser que de tels géants avaient des pieds d’argile, rongés par la maladie ?...

 Néanmoins, la tronçonneuse et sa prodigieuse faculté d’extermination, a la main lourde, et nous, le cœur gros…Elle transforme notre beau parc des Bruneaux en un lugubre champ de bataille.

 Hélas, de jour en jour sous nos arbres abattus,

Le ciel s’ouvre, et le brûlant soleil DSCN0662.JPG

Inonde nos défunts sous-bois.

Bien sûr, de jeunes pousses implantées ça et là

Vont prendre le relais des géants sacrifiés.

Quand les reverrons-nous, triomphants et superbes

Ombrager nos balades et enchanter nos cœurs,

Oh géants abattus, que devenez vous donc ?...

Deux solides chevaux, débardeurs agrestes,

Semblent vous emporter, las !  Ils ne sont pas seuls,

 Et de bien gros engins et leurs chevaux vapeur

Complètent le travail…mais où vont tous vos fûts ?

Que devenez-vous donc lorsqu’ à la nuit tombant

De mystérieuses autos et de puissants camions DSCN0675.JPG

Viennent pieusement recueillir vos dépouilles ?

Dans quels obscurs foyers finissez-vous vos jours ?

Le saurons-nous un jour ?

Peut-être connaîtrez-vous

L’enfer d’une chaufferie fomentée en silence

Pour réchauffer nos corps mais crépir nos bronches ?...

Oh vous, poumons de notre terre

Qui mangiez CO2 et nous oxygéniez,

Qu’allons-nous devenir quand, tous agonisant,

Las !vous exhalerez dans notre firmament

D’infimes particules qui, subrepticement

Colmateront nos poumons et nous étoufferont !!!!!

 

 

             Clin d’œil à un poème de Ronsard : « Contre les bûcherons de la forest de Gastine » !!!!!!!

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

RODIER 26/03/2013 10:02

c'esr pas vrai ! il a fait ça ! plutot que de débroussailler le sous bois envahi de ronces et de houx etc ! et certains arbres ne sont pas si vieux que ça !