Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

Monsieur le maire ne connaît pas ses dossiers.

bonnet-d-ane.jpg Il a affirmé que le montant des investissements entre 2001 et 2008 n’avait pas dépassé 4 millions d’euros par an.

Comme d’habitude il s’est entêté dans le mensonge, de la même façon qu’il niait l’existence de l’analyse financière au 31 décembre 2007.

Il l’avait pourtant reçue au printemps 2008.

Nous attendons qu’il reprenne les chiffres,  si possible de 2002 à 2008.

Ils correspondent au mandat de l’équipe précédente.

Quand admettra-t-il  s’être trompé ?

manipulation.jpgL’équipe de Bernard Outin n’avait laissé aucun projet mais par contre des taux d’imposition élevés.

L’équipe de Dino Cinieri a laissé des projets complets avec les financements disponibles : Maison de la Culture, Pôle culturel, démolition de l’abattoir et projet ANRU avec le stade de la Barge, barrage des Plats…

Comme d’habitude le maire s’était préparé à critiquer l’Etat et son désengagement.

"C’est pas moi, c’est l’autre !"

Manque de chance : malgré la diminution de la population prise en compte en 2010 (17 791 habitants), les dotations de l’Etat diminuent peu grâce à une augmentation spectaculaire de la dotation de solidarité urbaine et de cohésion sociale (+ 92 460 euros). Sur une dotation globale de l’Etat de 5 852 366 €, la commune ne perd que 24 068 €.

Mais St Etienne Métropole dont Marc Petit  assure la présidence aux côtés de Monsieur Vincent, nous prive de plus de 100 000 euros de ressources tout en augmentant le taux de la Taxe Professionnelle en 2009 , et de 8 % la TEOM (Taxe d’enlèvement des ordures ménagères)…

Lorsqu’ils gèrent MM. Petit et Vincent, professeurs d’économie (ne riez pas, c’est vrai), ne savent faire qu’une chose : augmenter les impôts et les  tarifs tout en se désolant pour le pouvoir d’achat de la population.

C’est la faute des autres…

Triste gestion. Quelle hypocrisie !

 

 

se-defiler.jpgQuand on cumule sans vergogne les mandats et les responsabilités, monsieur le maire, on ne se défile pas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BOURRAT MAURICE 09/04/2010 00:19


Chers amis,
Le roman continue. C'est de plus en plus grave qu'un maire ne sache pas gérer le budget de sa ville mais par contre il connait le système infaillible d'augmenter les impôts. D'ailleurs il n'est pas
le seul comme certains de ses acolytes. Le plus triste pour FIRMINY : plus d'investissements, plus de projets, le départ des habitants, l'insécurité qui s'accroit, le manque de caméra
vidéo-surveillance. Il faut reconnaitre que l'équipe municipale actuelle fait fort. Vous parlez du défunt maire : même gabarit ! Je serais à leur place je me cacherais dans les méandres des
parkings souterrains.
Amitiés
Maurice


CDSA 08/04/2010 16:34


Il faut rendre l’argent aux Appelous en baissant les taux des impôts et les tarifs des services qui dépendent de la ville : eau, chauffage urbain, loyer de l’Office Public de l’Habitat !
Dans le même conseil, le Maire rejette sur l’Etat la responsabilité de la montée de l’insécurité à Firminy et de l’image dégradée de notre commune. "C’est pas moi, c’est l’autre" est difficile à
faire admettre aux Appelous qui savent fort bien que le maire a pour mission de gérer la commune en assurant sécurité et tranquillité.


Julien 08/04/2010 16:31


Le maire a effectivement menti en affirmant dès son arrivée que la dotation de solidarité urbaine de l’Etat allait disparaître!!!
Il a recommencé en affirmant que la suppression de la Taxe Professionnelle en 2010 allait diminuer les recettes des communes.
C’est faux pour l’année 2010, puisque l’Etat compense.
Attendons avant de crier « au loup ».
Quel Etat n'aimerait pas avoir des finances aussi saines et excédentaires que la ville de Firminy !
Plus de 8,28 millions d’euros d’excédents et une dette en capital selon le Trésor Public de 5,74 millions d’euros !
Il est temps que le maire entende les Appelous qui lui ont fait savoir :
« Stop à l’augmentation des impôts et des services ».
II a les moyens de diminuer les impôts comme l’avait fait Dino Cinieri en 2002 et 2003 : moins 18 % sur la taxe d’habitation. D’ailleurs au cours de ce conseil, le maire, une fois de plus nie la
réalité en affirmant qu’il n’y a pas eu de baisse d’impôt : nous allons devoir lui faire admettre la baisse des taux entre 2001 et 2004 et de la part communale de la taxe d’habitation.
Marc Petit a diffusé une étude prospective pour 2008-2014 dans laquelle il soutient qu’il est impossible de dépasser 4 millions d’euros d’investissements par an et qu’il faudrait augmenter
annuellement les taux des impôts de 5 à 6,5 % jusqu’à atteindre 16,90 % au minimum pour la taxe d’habitation et 29,62 pour le foncier bâti.
Mensonge.
Sur la pression des Appelous, 85 % des réponses au questionnaire qu’il a diffusé s’opposaient aux augmentations d’impôts qu’il envisageait !
Il n’y a que lui qui en doutait !
Or il n’augmente pas les taux cette année, mais il affirme que comme en 2008 et 2009 il va beaucoup investir sans emprunter !
Alors, il n’y avait pas d’argent dans les caisses ?