Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

DSCF0866.JPGComme le disait le poète : « PERDU AU MILIEU DE LA VILLE L’ARBRE TOUT SEUL A QUOI SERT-IL ? »

 

Il est vrai qu’en contemplant le triste spectacle du massacre à la tronçonneuse Place du Breuil, rue Victor Hugo… on se demande  quelle est donc cette maladie dont serait soi-disant victimes ces arbres d’après la Mairie ? Une maladie certainement très contagieuse puisqu’elle s’étend d’un bout à l’autre de la ville.

 Permettez-nous d’avoir plus que des doutes lorsque l’on regarde les photos prises par un jeune appelou. Lorsque l’on veut se débarrasser de son chien, on dit qu’il a la rage ! Durant notre mandat nous avons procédé à l’abattage d’un séquoia malade au bas de Firminy Vert. Nous avions fourni un certificat « médical » attestant de son état et du danger pour les passants. Les élus de l’opposition n’avaient pas manqué de protester avec  leurs photos dans la presse locale auprès de la souche. Où sont passés les mêmes élus  qui sont aujourd’hui dans la majorité. Nous avons malheureusement peur que cette épidémie continue et  que ces arbres servent peut être à alimenter la future chaudière au bois, qui sait… ? Ne nous a-t-on pas dit que le bois serait prélevé à proximité de la ville ? Tout est possible.

A quoi servaient ces  arbres ? Du temps où ils étaient encore présents il aurait suffit de le demander aux oiseaux qui chantaient à la cime.

  20130130_100753.jpg DSCF0867.JPG

Commenter cet article

claude 18/02/2013 15:18

Qu'est-ce qu'il avait fait, ce beau cerisier à fleurs de la place du Breuil, pour mériter la peine de mort ? Non, il n'était pas malade, pas plus que les arbres de la rue Victor Hugo. Il était
simplement beau et la beauté autour de nous change le regard triste qu'on a maintenant sur Firminy. Que va-t-il nous rester pour embellir notre ville ?
Les magasins se font de plus en plus rares, plus beaucoup de vitrines dans lesquelles les commerçants mettaient un point d'honneur à montrer ce qu'ils avaient à offrir. Est-ce pour gagner quelques
places de parking ? Si c'est le cas, je propose que l'on abatte aussi la boule inox érigée à la gloire de l'industrie défunte.