Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

 

Nous parlions de jours sombres pour notre cité dans notre dernière Tribune.

rien n'est gratuitNous ne pouvons, à vous entendre, que constater que l’hiver est bien long, que les choix faits par  M. Petit et ses colistiers se traduisent bien sur nos feuilles d’impôts : taxe d’habitation, taxe foncière, taxe d’enlèvement des ordures ménagères, sur nos quittances : loyers dans le parc HLM qui augmentent encore en janvier !

taxeSur nos factures : tarifs de l’eau, sans parler des mauvaises surprises du chauffage urbain.

Vous êtes nombreux à nous apporter vos feuilles d’imposition, vos quittances, vos factures.

feuille-d-imp-t.jpg

 

Dans le même temps vous avez pu constater que le plus d’impôts, le plus de charges se traduisaient par moins de services.

déneiger

Il a bien fallu se débrouiller seuls pour déneiger et nous sommes nombreux à ne pas avoir bénéficié du

 

coup de pelle du Maire qui s’activait devant les caméras.

photographe.gif

 


 

Le vote du budget 2010 n’aura lieu que le 29 mars 2010.


C’est ce qui s’appelle anticiper !


 Pourquoi ne pas attendre encore un peu avant d’annonce de nouvelles augmentations d’impôts

 

?

 


carte--lectorale.jpgCela ferait mauvais effet en pleine campagne des régionales ?


C’est toujours la faute à d’autres : à notre gestion de 2001 à 2008 (gestion dynamique avec baisse de 18 % de la taxe d’habitation selon le Trésor public !)

 

 

Maintenant c’est la faute à la suppression de la Taxe professionnelle !

Les collectivités sont assurées de recevoir en 2010 la même somme qu’en 2009.

La taxe professionnelle est perçue par St Etienne Métropole et si  jamais Firminy recevait moins, c’est que Métropole aura privé les communes d’une partie de leur dotation.


 

François Mitterrand disait déjà que la Taxe professionnelle était un impôt imbécile qui pesait sur l’emploi et l’investissement.


Il faut savoir que cette suppression évitera des suppressions d’emploi et des délocalisations !

sac d'eurosQuant à la situation financière de la ville, elle est de plus en plus excédentaire : toujours plus de 8 millions d’euros de résultat annoncé fin 2009 !

 

 

Avec une dette réelle très faible de 5,5 millions d’euros selon le Trésor Public.

La ville a pu investir plus de 8 millions d’euros en 2009 grâce à l’emprunt de 5 millions d’euros que nous avions fait au bon moment en 2007 et au plan de relance du gouvernement qui a anticipé le remboursement de la TVA sur les travaux de 2007 et 2008

 

 


Priver les Appelous de pouvoir d’achat en pleine crise.

Les empêcher de prendre des initiatives en consommant ou en investissant, c’est accentuer la crise au niveau local.

Augmenter encore une fois les loyers de l’OPH en janvier de plus de 2%, c’est vraiment se moquer  des plus modestes.

Derrière les belles paroles il y a un profond mépris pour la souffrance des Appelous !

 

Vous connaissez notre attachement à la vie associative qui représente en ces temps difficiles l’expression de la solidarité, de la fraternité et témoigne de la force du lien social qui nous unit.


réserve parlemenaire 2010Dino Cinieri a mis sa réserve parlementaire à la disposition des associations.


Marc Petit recommence à faire peur aux bénévoles engagés en mentant sur la situation financière de la ville et sur les effets de la suppression de la Taxe professionnelle.

N’ayez pas peur !

Interrogez-le sur ce qu’il fait de sa réserve d’élu du conseil général.

Nous pensons que les associations doivent être indépendantes, libres par rapport au pouvoir politique.

Cela n’est pas le cas !

au-coin.jpgCertaines associations sont sanctionnées pour des raisons politiques, d’autres encouragées pour les mêmes raisons.


part.jpgDémocratie participative, un mot creux qui cache des décisions prises par le maire seul.

Les élus de l’opposition ne doivent pas participer aux débats.


Sollicités par des Appelous en colère, ils sont interdits de participation aux délégations qui demandent à rencontrer le maire, qui ne les a toujours pas reçus après deux ans de mandat.


marianne baillonnéeIls sont interdits de droit de réponse sur le bulletin municipal, alors que le Procureur de la République a confirmé ce droit !

Le maire voulait interdire de filmer le conseil municipal.

Il a dû céder et respecter la loi.

Le maire, vous le savez, tenait à parler le dernier lors des manifestations organisées par les associations.

Le Préfet a rappelé que le protocole républicain doit exister aussi à Firminy.

Le député s’il est présent et en l’absence du Préfet, parle en dernier.

 

Commenter cet article