Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

Suite aux graves incidents qui ont eu lieu lors du

dernier conseil municipal du 14 novembre 2013,

les élus d'Union Pour Firminy ont adressé un courrier au Maire. 

el               

 

                                                                                                                                                                                                                                                                          

André Reynard, Evelyne Giuliani, Philippe Sabot, Gisèle Roux,Saïd Belaïdi, Patrick Mado, Agnès Bringas, Roger Yannacopoulos

                                                                                                                          Le 15 novembre 2013

à

Monsieur Marc Petit, Maire de Firminy

 

Monsieur le Maire, Cher collègue,

 

Nous ne pouvons laisser sans réaction les incidents graves qui nous ont amené à quitter la séance du Conseil Municipal du 14 novembre 2013.

Commencé par votre  hommage public à Théo Vial Massat, notre collègue disparu, nous mettant en porte à faux puisque Théo avait manifesté clairement son refus de tout hommage public, ce que nous avons respecté en nous abstenant de prendre la parole et en nous recueillant pendant la minute de silence, la séance s’est poursuivie dans des conditions qui se sont dégradées. Si nous acceptons une certaine rudesse dans la confrontation de nos points de vue, nous ne pouvons accepter, vous le comprendrez, ni le mépris, ni la condescendance, de Jean Claude Reymond, ni les propos diffamatoires de Jean Louis Béal.

Si nous pouvons comprendre que ce que nous disons sur le mécontentement des locataires de l’OPH que nous rencontrons, puisse vous déplaire, et que vous êtes en droit de le contester, ce que Jean  Louis Béal, a parfaitement essayé de faire dans un premier temps, tout en faisant un premier dérapage en affirmant, sans plus de précision, le rôle que « certains auraient joué » dans le retard apporté à la signature du plan de redressement avec la CGLLS.

A notre grande surprise, Jean Louis Béal s’est brutalement emporté nous accusant de malhonnêteté intellectuelle dans notre défense des locataires et affirmant, ce qui a été repris ce jour 15 novembre 2013 dans le Tribune Le Progrès que nous avions « produit de faux dossiers lorsque nous étions aux affaires ». Si nous avons bien compris Jean Louis Béal, les budgets de l’OPHLM, puis OPH,  et un certain nombre de documents financiers étaient des faux. Ces propos diffamatoires pour nous même ou pour les employés de l’Office, mettent en doute la validité du contrôle de légalité et le travail des inspecteurs de la MIILOS (Mission interministérielle d’inspection du logement social) qui a livré deux rapports en novembre 2007 et février 2010.

Vous comprendrez bien que nous ne pouvons accepter de tels propos. Ou les faits existent et ils auraient dû faire l’objet de poursuites. Ou ils n’existent pas et il s’agit simplement de nous nuire en mettant en doute notre probité.

Nous vous demandons de nous confier une copie de l’enregistrement de la séance afin de ne pas déformer les propos des uns et des autres et nous exigeons soit un démenti et des excuses de Jean Louis Béal, soit la preuve de ces allégations et l’action en justice qu’il envisage de mener au nom de l’OPH.

Je vous assure, cher collègue, de mes meilleurs sentiments

 

Pour la liste « Union pour Firminy » la responsable Evelyne Suzat- Giuliani

Commenter cet article