Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

 

D       Déclaration des élus d'UNION POUR FIRMINY

 

 

BOYCOTT DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22.10.2009.

 

 

Pourquoi ?

 

·        La majorité empêche  le travail de l’opposition municipale alors que nous représentons 49.70% des électeurs.

Les décisions importantes sont prises par le Maire et punissent durement les Appelous : augmentations brutales des impôts, des loyers  et du prix de l’eau. Incapacité à répondre aux besoins de notre population et à assurer sa sécurité.

 

·        Mensonges sur la situation financière laissée par Dino Cinieri et son équipe mais par contre récupération totale des projets. On inaugure les chantiers préparés et démarrés avant mars 2008 (commissariat, pôle culturel, maison de la culture, barrage, ANRU, accessibilité mairie, barrage, immeuble rue Vimore, Voltaire, Sous-Marquant etc...)

 

·        Manque de respect total lors de nos interventions au conseil municipal tant par certains élus que par un public partisan, encouragé à la violence.

 

·        Nos interventions  ne sont ni prises en compte ni même notifiées sur un compte-rendu !

 

·        Utilisation du bulletin municipal comme support de propagande nationale au lieu de traiter les problèmes locaux.

Certains Appelous nous ont même interpellés pour savoir si certains partis politiques finançaient le Firminy.com, bulletin d’informations municipales !

 

·        Attaque directe du Maire dans son édito du journal municipal à notre encontre.

De victimes, il nous fait passer pour les agresseurs !

Il est vrai que :

« Plus un mensonge est gros, plus il a de chance d’être cru ». M. le maire, le personnage qui a dit cela était un anti-démocrate tristement célèbre, ne l’imitez pas !


Il  faut nous battre pour notre liberté et résister !

 

·        Nous attendons les réponses du Préfet de la Loire à notre demande d’arbitrage sur le déroulement inacceptable du conseil qui nous pousse à envisager une démission collective.

                                                                                                                                                  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le renard qui a tourner sa veste 23/10/2009 20:49


vous ne reponder pas a la lettre que vous a envoier vous savez qui de plus vous etes des degonfler de ne pas siegeait au conseil je plein votre electorat avec des gugusse comme vous


autochtone 22/10/2009 23:31


très"cher"maire
vous avoir comme maire quel luxe,voir grimpés les impôts locaux quelles baffes pour les appelous,avoir le vice de mettre 2% de plus en deux ans,sur la part communale de l'impôt foncier,quelle
rouerie.J'ai mal à mes fimances; mes impôts locaux sont trop lourd,j'en peux plus d'être toujours taxé.Ha!mon dieu que c'est embêtant d'être habitant à Firminy.Les promesses envolées, ne reste que
la hausse des taux d'imposition. vous pouvez faire la comparaison sur vos fiches d'impôts, je conseille même a tous le monde de remonter jusqu'à l'année 1999, taxe d'habitation et taxe foncière
vous ferez le même constat que moi depuis deux ans quelle hausse.Quand on sait, que la taxe d'habitation est un impôt communal essentiellement, les taux décidés en conseil municipal,vous voyez
l'affaire.Je ne doute pas que ce très cher maire ai une bonne réponse a donner.De toute façon avec lui ce n''est jamais de sa faute c'est toujours de la faute de quelqu'un d'autre.Faits curieux
l'adjoint aux transports de Saint-étienne métropole n'est autre que notre très cher marc petit. Vous comprendrez aisément pourquoi les taxes sur les poubelles ont atteints des sommets
himalayens.C'est Saint-Etienne métropole qui vote les taux.Depuis deux années les coïncidences avec la hausse des impôts locaux et l'élection de marc petit comme maire sont récurrentes. A oui
j'oubliai ce n'est pas de sa faute,se sont toujours les autres les responsables.Les taux se sont votés tout seuls en conseil municipal et à Saint-Etienne métropole,qui curieusement depuis 2 ans est
à gauche,étonnant non!
très cher maire si vous me donnez votre démission je l'accepte immédiatement
un appelous très remonté
p.s. cher:employé ici dans le sens qui coute un prix élevé.Je pense que tout le monde avait compris,mais comme on ne sait jamais il vos mieux préciser


jovial 22/10/2009 22:37


Je ne sais pas si c'est le bon choix , mais il est vrai que l'équipe de Petit Menteur est d'une violence verbale effrayante et qu'il y a un manque de respect envers l'opposition , il y a beaucoup
de choses qui se cachent en mairie . Petit Marc n'est pas devenu Maire par passion mais plutot par interet . La preuve la gestion de la ville et des appelous n'est toujous pas sa priorité ..... le
Maire de Firminy n'est pas Marc Petit mais plutot son épouse puisque c'est qui décide des rendez-vous et des présences du Maire selon ses priorités à elle " tu veux être Maire ok mais je te donne
mes conditions " Y-aurait-il un contrat moral entre Monsieur et Madame Petit aux dépends de la ville de Firminy ,??


gros louis 22/10/2009 22:26


déplore ;il déplore, il ne fait rire ce commentaire , malheureusement la situation est beaucoup moins risible. quand devant vous avez un mur que faite vous?cela me peu pas durer, tous ses mensonges
,cette propagandes, ces photos truquées alors que tout le monde sait que dans les réunions que le nombres de personnes annoncées est bien supérieurs à la réalité du terrain , mensonges, photos
truquées,insultes,mauvaises fois,propagandes ,ce sont de bonnes raison pour ne pas allez servir de faire valoir a cette parodie de conseil municipal.


union pour Firminy 23/10/2009 19:43



Je suis élu depuis 1983. Troisième
adjoint de Théo Vial Massat, j'ai éprouvé des difficultés à exprimer ma sensibilité socialiste, dans un contexte de réelle influence du Parti Communiste Français et de charisme de Théo Vial
Massat . Le classement du patrimoine Le Corbusier et la fermeture partielle de l'unité d'habitation m'ont isolé dans la liste majoritaire dite d'Union de la gauche, à une époque ou le slogan
"l'union est un combat" triomphait. J'ai mené ce combat dans des conditions difficiles, mais il nous arrivait de débattre sur le fond de notre conception de la société avec quelques responsables
communistes, qui se sont depuis écartés de l'action politique. Exclu du Parti socialiste en 1988 pour m'être maintenu au deuxième tour des cantonales face à Antoine Petit le candidat du Parti
Communiste. Je respectais un vote unanime des socialistes locaux, dont certains sont aujourd'hui embarqués à la remorque de Marc Petit. J'ai connu ,aux côtés de Christiane Chatelain,
deux mandats de 1989 à 2001. Nous représentions 20% des suffrages d'électeurs d'un gauche qui refusaient au nom de la soi-disante lutte contre les inégalités de renoncer à la liberté
des personnes.Le relai de Théo Vial Massat par Bernard Outin, s'il a donné quelques espoirs, s'est révélé rapidement décevant.Nous pouvons témoigner de la déliquescence de la Majorité communiste,
coupée de sa base populaire. La difficulté d'exprimer un point de vue différent était tel que nous avons du déjà en fin de mandat refuser de siéger.


Les électeurs ont provoqué
l'alternance et nous travaillé avec Dino Cinieri, dans un ambiance de liberté, de dynamisme, de volontarisme et de proximité avec les responsables associatifs, syndicaux et notre population
appelouse, particulièrement les plus fragiles.


L'élection de Marc Petit a
provoqué, à la grande déception de ses électeurs, un retour en arrière indigne de notre société ou les libertés d'opinion, d'expression (grâce
aux nouvelles technologies) font partie du bien commun. Ce retour en arrière s'accompagne d'un discours sur la démocratie
participative. Les appelous
ont compris. On ne les écoute pas. Ils ne sont pas entendus.
Ils sont matraqués par des augmentations d'impôts locaux injustifiés, des hausses des loyers sociaux, du prix de l'eau. Ils vivent dans l'insécurité, dans la saleté. Et lorsqu'ils essaient de
s'exprimer il découvre un violence inquiétante.


Les élus d'UPF sont des bénévoles
qui ne peuvent supporter d'être agressés par une partie du Public. Ils ne peuvent supporter d'être
interdits de
parole, le Maire empêchant Evelyne Guiliani, dont on connait la modération et la civilité, de prendre la parole...pour
demander un copie d'une convocation au syndicat des barrages, jamais arrivée, à Philippe Sabot notre représentant. Ils ne peuvent admettre, qu'après avoir supprimé le compte-rendu intégral des
séances du conseil,le Maire
interdise de filmer et d'enregistrer les débats, ce que prévoit la loi. Ils ne peuvent admettre que le bulletin municipal, payé par tous les
appelous devienne un outil de propagande, attaquant l'opposition sans
accorder le droit de réponse prévu par la loi sur la liberté de la presse.


Le Maire, qui
cumule les
mandats et les indemnités, incapable de
protéger les appelous, a préféré partir en vacances, se défilant...Il n'a toujours pas daigné recevoir
l'opposition. Il impose, avec son directeur de
cabinet, le silence aux élus de la Majorité et de l'Opposition. Le niveau de vilolence est tel que les élus d'union
pour Firminy se posent la question de leur démission collective.


Le Procureur de la République a
confirmé que nous pouvions exercer notre droit de réponse (nous l'avions toujours accordé entre 2001 et 2008).


Le Préfet à confirmé notre droit à
enregistrer et filmer les séances publiques (delà se fait dans de nombreuses communes).


Nous allons rencontrer le Préfet
pour qu'il intervienne afin d'exiger que la Maire assure la Police de l'assemblée et nous protège, dans l'exercice de notre mandat.


Nous avons besoin plus que
jamais, de votre soutien actif.


Nous sommes prêts à nous mobiliser
à vos côtés pour faire valoir vos revendications. Venez à nos permanences nous faire part de vos combats.


 


André Reynard


 


Conseiller municipal, ancien
premier adjoint de Dino Cinieri et Vice président de St Etienne Métropole, ancien 3ème adjoint de Théo Vial Massat  



BOURRAT 22/10/2009 21:26


Chers amis,
Je suis profondément nsterné et outré de lire votre article. De quel droit et avec quels pouvoirs le Maire vous oblige de vous taire (à ST ETIENNE c'est la même chose). Mais au fait qui dirige la
ville, lui ou son équipe car il brille souvent par son absence sauf sr FR3 ou le PROGRES OU LA GAZETTE. Il est navrant de onstater qu'il a démoli votre travail et en plus en plus il s'approprie le
meilleur. Il est grand temps qu'il aille en Egypte voir les momies. Je diffuse le plus possible votre blog et certains amis sont outrés. Je souhaite que celà paiera un jour car vous le méritez.
J'espère que vous diffuserez une lettre du PREFET qui sera positive.
Avec mes amitiés.
Maurice