Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par union pour Firminy


Souvenez vous .....

syndic-des-barrages-Fy.Com-de-2007.pdf syndic-des-barrages-Fy.Com-de-2007.pdf        (cliquez sur le lien pour lire cet article)  

Le maire communiste une fois de plus cumule les fonctions en étant Président du comité syndical des barrages. ( presse locale  du 4 juillet 2008)
A la demande de Dino Cinieri, aucune indemnité ne sera versée aux élus





 
L'actuel Président Dino Cinieri (jusqu'au 22 Mai 2008 refuse le paragraphe 4 de cette convocation qu'il a du signer, c'est la raison pour laquelle le 4 est barré (ici en rouge)

 

COURRIER ADRESSE A :

MM PETIT - MALLET - DUFFY - SABOT

FAVERJON - PEYRAT - SOTTON-VINCENDON

CINIERI

Direction Espace Public et Réseaux

O8/IC/MAIRIE/COURRIER

Firminy, le 6 mai 2008 Affaire suivie par : isabelle CLEMENT 2 04-77..40-50-65

Fax 04-77-40-50-71 iclement@viile-firminy.fr

 

 

OBJET : CONSEIL SYNDICAL n° 3

 

Cher Collègue 

 

Je vous invite à participer à la séance publique du Conseil Syndical n°3 qui se tiendra, en Mairie de FIRMINY le :

JEUDI 22 MAI 2008 à 14 heures 30

Salle du Conseil au rez-de-chaussée

Ordre du Jour

1- Election du Président

2- Détermination du nombre de Vice Présidents

3-Election du (des) Vice Président (s)
4- Fixation des indemnités

5- Délégation du Comité Syndical au Président

6- Désignation du délégué du Comité Syndical au SDAGE

7- Désignation des membres de la Commission d'Appel d'Offres

8- Désignation de la Commission Consultative des Services Publics Locaux

9- Questions diverses

 

Il vous est possible de prendre connaissance des dossiers complets ainsi que d'obtenir tout renseignement auprès de la Direction de l'Espace Public et des Réseaux.

 

Je vous prie d'agréer Cher Collègue, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

 

 

Le Président

Dino CINIERI

 

 

 

 

............................................................................................................................................................................................................................

Réponse de Dino Cinieri

 

 

 

                                                                                                            Firminy, le 9 mai 2008

 

 

Monsieur le Maire,

 

 

J’ai bien été destinataire de votre courrier dressant l’ordre du jour du conseil syndical des barrages n° 3 prévu le 22 mai prochain, et j’en ai pris connaissance avec la plus grande attention.

 

A ce propos, je dois vous signifier ma déception et mon étonnement le plus total quant au point 4 de cet ordre du jour intitulé « fixation des indemnités », un sujet dont il n’avait jamais été question lors de la constitution de ce syndicat et dont l’éventualité n’avait même jamais été abordée.

 

En effet, je vous rappelle que cette structure mutualisée a pour finalité d’harmoniser le prix de l’eau au sein des communes adhérentes et par voie de conséquence de contribuer à la baisse de la facture d’eau dont doivent s’acquitter nos concitoyens, et notamment les Appelous, qui je vous le rappelle, perçoivent en moyenne un revenu modeste de 550 euros par mois et par habitant.

 

Dès lors il me semble peu judicieux d’alourdir le cout de fonctionnement du syndicat en allouant des indemnités aux élus siégeant en son sein, puisque ces derniers perçoivent déjà des compensations financières liées à leurs fonctions électives.

 

Ainsi, mon emploi du temps ne me permettant pas d’être présent lors de la réunion du 22 mai prochain, je tenais à vous exposer mon plus vif désaccord quant à cette mesure qui aboutira irrémédiablement à une augmentation du prix de l’eau. Ainsi au même titre que l’augmentation des impôts locaux, c’est un nouveau coup dur que vous portez au pouvoir d’achat des ménages de Firminy, Fraisses, Saint-Paul-en-Cornillon et Unieux.

 

J’espère donc que vous entendrez cet argument dans l’intérêt général des populations dont nous avons la charge, et dans l’attente du résultat qui en découlera, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

 

Dino CINIERI

 

Monsieur Marc PETIT
Maire
Conseiller Général
Vice président de Saint Etienne Métropole
Vice Président du SIVO
Hôtel de ville
Place du Breuil
BP 40
42702 Firminy cedex



Le cumul des MANDATS ne suffit -il pas à Marc Petit, Maire communiste de Firminy???
Maire
Conseiller Général
Vice Président de Saint Etienne Métropole
Vice Président du SIVO
.....................................................etc.............................................................

La Tribune Le Progrés du jeudi 15 mai 2008

DES INDEMNITES QUI FONT DES VAGUES

Dino CINIERI,president sortant du syndicat, craignait que  ses successeurs ne
s' octroient un régime indemnitaire,figurant sur l'ordre du jour de la réunion du 22.
Simple procédure administrative a repondu la mairie de Firminy !!!!! .....
 

 


Le syndicat des barrages- récemment créé- concerne les communes de Firminy, Unieux, saint Paul en Cornillon et Fraisses. Il a pour but de gérer le barrage des Plats, mais aussi d’harmoniser le prix de l’eau au sein des communes adhérentes, et par conséquent de contribuer à la baisse de la facture d’eau. Présidée jusqu’alors par Dino Cinieri qui a participé à sa création, la structure va bientôt changer de main, conformément à l’usage voulant que la présidence échoie au premier magistrat de la ville la plus importante englobée par le syndicat. Il est donc fort probable que Marc Petit en prenne bientôt les commandes.
En vue de la prochaine réunion du 22 mai prévoyant notamment l'élection du nouveau président, l'ordre du jour établi par Isabelle Clément, directrice des espaces publics et réseaux à la mairie de Firminy, et envoyée au président pour validation
.

 

 

Le comité approuvera ultérieurement l’absence d’indemnités

 


En prenant connaissance du pli, Dino Cinieri tique sur le point n°4, concernant la fixation des indemnités des personnes appelées à siéger.
« Lors des discussions qui ont entouré la naissance du syndicat (auxquelles prenaient part Dino Cinieri, Joseph Sotton, André Reynard, Marcel Doutre et Michel Vincendon, N .D.L.R.) il n a jamais été question que nous percevions une quelconque indemnité. 

L’approvisionnement en eau est une thématique si importante que notre réflexion se devait d’être éloignée de toute prétention pécuniaire »

Dino Cinieri  en a donc immédiatement conclu que la nouvelle majorité de Firminy, et en premier lieu le maire, s’apprêtait à s’octroyer des indemnités dans le cadre de l’activité de ce syndicat. Il voyait déjà une augmentation du budget de fonctionnement, de la facture d’eau et du coût de l’assainissement. Une conséquence perçue comme provocation envers notre population, qui, je le rappelle, perçoit un revenu mensuel moyen de 550 euros.

En mairie, Marc Petit informe qu’il n’a pas piloté la préparation de l’ordre du jour de la réunion du syndicat. Celui-ci a été envoyé suivant une procédure administrative qui a été respectée à la lettre par la technicienne Isabelle Clément.
A charge ensuite au président actuel de l’amender ou pas. Ce point ne figurera donc pas à l’ordre du jour, puisque Dino Cinieri l’a supprimé.

Toujours selon la procédure, la question des indemnités devrait donc réapparaître dans l’ordre du jour de la réunion suivante, puisque, comme le précisait Joël Lescornet, directeur de cabinet de Marc Petit, ce point doit être débattu.
En outre, les futurs membres appelous du comité affirment haut et fort qu’ils n’ont aucunement l’intention de s’octroyer des indemnités. La délibération complète mentionne que « dans la continuité du précédent comité, il est demandé au Conseil syndical de ne pas fixer d’indemnités et en conséquent d’approuver l’absence d’indemnités ».

 

  article de la gazette du 16 au 22 mai 2008

 

Officiellem|ent lancé le premier janvier 2008 dans un grand consensus, le syndicat des Barrages qui regroupe les communes de Firminy, Fraisses, Unieux et Saint-

Paul-en-Cornillon  autour de la production d'eau potable a été l'objet cette semaine d'une vive polémique entré Dino Cinieri et Marc Petit.

LE COUP DE GUEULE de Dino CINIERI

C'est la fixation d'indemnités aux nouveaux dirigeants du syndicat abordée lors du prochain conseil d installation organisé le 22 mai qui est à 1'0rigine d'un coup de gueule poussé par l'ancien maire Dino Cinieri. " Etant encore Président  du syndicat,
c'est à moi qu'est revenu la charge de signer l 'ordre du jour du conseil d installation. C 'est là que j 'ai découvert  qu'il y avait un point concernant les indemnités des élus. Or il n 'en avait jamais ete question lorsque nous avons crée ce syndicat car nous estimions que nos indemnités de maire étaient suffisantes. De plus,
I 'approvisionnement en eau étant un sujet très important pour notre territoire, il se devait d 'être éloigné de toute prétention pécunière. En conséquence, j'ai décidé de ne pas valider ce point car je ne cautionnerais pas la mise en place de ces indemnités.
"   Et Dino Cinieri de poursuivre passablement agacé : " ces indemnités sont une provocation pour   notre population car c'est un nouveau     coup dur porté à leur pouvoir d'achat.

La mise en place de ces indemnités se traduira forcemment par une hausse sur la facture  d'eau de nos concitoyens. Aprés la hausse des impôts à Firminy que je juge totalement injustifiée, certains décident d 'alourdir  encore plus la note  en s'octroyant des indemnités alors qu'ils ont déjà des compensations comme maire, conseiller général et vice président à Saint-Etienne Métropole. A titre personnel, je tiens à préciser que je ne percevrais aucune indemnité en tant que maire et encore moins en tant que Président du syndicat des barrages. "

MARC PETIT REAGIT

clairement visé par la diatribe de Dino Cinieri, le nouveau maire Marc Petit n'a pas manqué de réagir. " Dino Cinieri crée une polémique où il n 'y en a pas, car il n' est pas questions d'accorder une indemnité au président et aux vice-présidents| du syndicat des barrages. Simplement, nous avons l'obligation de délibérer sur ce sujet comme c 'est le cas au syndicat intercommunal de la vallée de l l'Ondaine ou à l office de l habitat de   Firminy.

Pourtant, les présidents n'ont pas d'indemnité dans ces deux structures" explique Marc Petit avec le projet de délibération en main où il est inscrit que le comité syndical doit  approuver.

                                      

 


Commenter cet article