Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par union pour Firminy

Lors du conseil municipal du 15 avril, les élus d'opposition ont déposé la motion suivante :

Monsieur Le Maire,

 

 

Les représentants de la liste « Union pour Firminy », proposent de soumettre au vote du Conseil Municipal du 15 avril 2008 le vœu suivant concernant les évènements qui concernent la province autonome du Tibet et les provinces chinoises voisines conformément à l’article 5 du règlement intérieur.

  http://www.afrolatino.net/9054-Tibet-La-Chine-Censure-Youtube-Pour-Controler-Les-Images-Officielles-Du-Soulevement-a-Lhassa-Au-Tibet.htm

Vœu

 

Le conseil municipal de Firminy, réuni le 15 avril 2007, sensible à l’émotion de nos concitoyens, conscient  que la France  est le pays des droits de l’homme, solidaire du peuple tibétain qui revendique son autonomie et le respect de son histoire et de sa culture, condamne la répression dans la brutalité des manifestations tibétaines et l’absence complète d’informations, sur ces évènements.

La Chine n’a respecté aucune des promesses qu’elle avait faites en 2001 lorsqu’elle avait été choisie pour organiser les prochaines olympiades. Le gouvernement chinois n’a rien fait pour améliorer la situation de la liberté d’expression. Une centaine de journalistes, cyberdissidents et militants de la liberté de la presse sont emprisonnés.

La Charte olympique affirme que le sport doit « encourager l’établissement d’une société pacifique, soucieuse de préserver la dignité humaine ».

Face aux violations grandissantes des droits de l’homme, le conseil municipal approuve la proposition de Reporters Sans Frontières, d’appeler les chefs d’Etat, les chefs de gouvernement et les membres des familles royales, à boycotter la cérémonie d’ouverture s’il n’est pas mis fin aux violences contre la population, si les prisonniers politiques ne sont pas libérés (particulièrement Hu Jia qui vient d’être condamner à trois ans et demi de prison, pour avoir informer les médias étrangers et les ONG des atteintes à l’état de droit), si la lumière sur les évènements tibétains n’est pas faite et si l’ouverture du dialogue avec la dalaï-lama n’est pas devenue réalité.

Si le boycott des jeux n’est pas aujourd’hui la bonne solution, la Chine doit tenir  sa promesse que les Jeux à Pékin contribueraient à la promotion des droits de l’homme.

 

Signature :

 

Le Conseil Municipal de la ville de Firminy réuni le 15 avril 2008

Commenter cet article