Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Union Pour Firminy

CHAZEAU

CHAZEAU

Intervention en conseil municipal du 7 décembre 2015 suite à nos intérogations, élus d'UPF, concernant l'aménagement d'une Zone AUc secteur de Chazeau - Création d'une ZAC

Pouvez-vous nous apporter des précisions concernant le programme envisagé sur cette zone. S’agit-il uniquement de logements ? Auquel cas, quel type de logements (accession / accession sociale / locatifs / locatifs sociaux / logements individuels, intermédiaires ou collectifs) ? Quel est le nombre de logements envisagés ?

- Ensuite nous aimerions connaître le fondement et la motivation de créer cette ZAC sur le quartier de Chazeau qui est excentré alors qu’une grande partie du centre-ville est constituée de logements vacants, insalubres impossibles à vendre ou à louer en l’état, que de nombreux commerces demeurent fermés ? D’ores et déjà, on peut relever une volonté d’étalement urbain non contrôlé qui conduira les appelous ou les nouveaux arrivants à s’installer en périphérie en créant ainsi une nouvelle zone dortoir (alors que Firminy en compte déjà beaucoup), et ce, au détriment des commerces, des services de proximité et de l’activité du centre-ville. Il est invraisemblable de constater que la ville de Firminy tente de développer son territoire suivant une politique urbaine qui a été mise en œuvre il y a plusieurs décennies dans de nombreuses villes françaises et qui a montré de multiples lacunes sur lesquelles on tente difficilement de revenir aujourd’hui. Entreprendre de telles démarches est complètement anachronique et contraire aux obligations d’urbanisme définies par le Grenelle de l’Environnement qui préconise entre autre de:
- Lutter contre l’étalement urbain qui entraîne la régression des surfaces agricoles et naturelles, de la déperdition d’énergie, des émissions de gaz à effet de serre et des coûts élevés en infrastructures
- Préserver la biodiversité à travers la conservation, la restauration et la création de continuités écologiques
- Privilégier la mise en œuvre de travaux d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments sous la forme de réhabilitation ou de démolition suivie d’une reconstruction de programme neufs.

- Est-ce que les conséquences de ce type d’aménagement au sein de ce quartier de la commune ont été évaluées à leur juste valeur au vu des difficultés déjà rencontrées pour entretenir les chaussées existantes sur l’ensemble du territoire appelous (déneigement, entretien et réfection des chaussées, et des réseaux collectifs)? Il y a quelques mois, M. Petit, vous dénonciez la baisse importante des dotations de l’Etat qui impacterait la maintenance de ces infrastructures. Vous noterez donc l’incohérence qu’on peut relever entre vos propos et la réalisation de ce projet. Cela suscite des interrogations sur votre intégrité dans la façon dont vous définissez vos partis pris suivant les circonstances.

- Est-ce que ce projet ne risque pas de provoquer une saturation des effectifs sur l’école de Chazeau qui nécessitera donc une extension voire une construction nouvelle alors que dans le même temps certaines écoles du centre sont menacées de devoir fermer des classes ? Ce serait des coûts supplémentaires à assumer par les appelous bien que la ville dispose déjà de nombreux équipements scolaires qui sont en sous effectifs.

- Enfin, vous nous indiquez que ce projet vise des objectifs de qualité environnementale en formalisant ces exigences environnementales à l’échelle du bâti pour qu’il s’intègre à l’existant afin de ne pas porter atteinte au site. Par conséquent, pourriez-vous nous expliquer ce qui, selon vous, caractérise le contexte bâti du quartier de Chazeau au point de le définir comme seule et unique cible environnementale ce qui, soit en dit en passant, est largement insuffisant pour inscrire ce projet dans une démarche environnementale. Pour information, il existe 14 cibles à intégrer au projet avec, pour chacune d’elle, 3 niveaux de performances à atteindre pour obtenir le profil de qualité environnementale (3 cibles au niveau « très performant » dont la cible liée à la performance énergétique du bâtiment, 4 cibles au niveau « performant » et 7 autres cibles au niveau « base »)

A cela se rajoute les problématiques engendrées par ce type d’aménagement en lieu et place d’anciens terrains agricoles qui aura inéluctablement un impact sur le dispositif naturel d’infiltration d’eaux pluviales alors que ce projet se situe à proximité d’une zone inondable.

Par conséquent, vous aurez compris que les intentions de ce projet ne nous semblent pas mesurées en l’état actuel et ne semblent pas adaptées aux enjeux de la commune puisqu’elles poussent à s’éparpiller sur le territoire de la Ville sans avoir évalué préalablement les tenants et aboutissants.

Commenter cet article